Plusieurs établissements ont avéré l'efficacité des dispositifs de vente flash en matière de service financier. Les « Best of » concernent le crédit à la consommation, les livrets d'épargne, et dans quelques expériences intéressantes le Crédit Immobilier.

La question posée :

Quels résultats peut-on attendre de ce type de dispositif ? Quels sont les facteurs clés de succès pour une opération réussie ?

Les motivations pour agir :

3 motivations possibles pour mettre en place un dispositif de ventes flash :

  • Conquérir de nouveaux clients. Sur cet objectif, les actions les plus pertinentes concernent les crédits à la consommation, les offres promotionnelles sur l'habitat, et les livrets d'épargne à taux boosté.
  • Fidéliser et faire découvrir la gamme. Sur cet objectif, l'établissement propose une décote ou la gratuité temporaire sur un service : 2 mois d'assurance MRH pour vous, client assurance automobile ; 0 frais d'entrée assurance vie pour vous qui détenez des livrets d'épargne au plafond…
  • Démontrer la simplicité de souscription en ligne : 45€ pour la souscription d'un livret A en ligne, 0% de frais de chargement pour toutes les versements complémentaires en ligne.

La démarche mise en œuvre :

Les facteurs clés de succès sont les mêmes que ceux défrichés par les leaders de type « Ventes Privées » : 2 ou 3 actions par domaine et par an, des durées d'offre très courtes (3 à 5 jours), une animation de « teasing » intense sur le site vitrine et auprès des clients (campagnes d'e-mailing)

Nouvelles Donnes vous aide à préciser vos ambitions, à mettre en place les actions à succès et à construire le dispositif de pilotage qui vous garantit le meilleur résultat.

Les résultats obtenus :

De façon générique, il faut compter 1 mois de production pour 2 jours d'action vente privée.