top of page

Pour un projet radical


Définir un projet d'entreprise radical


Pour cette quatrième note consacrée à l’élaboration d’un projet d’entreprise stratégique, je vous invite à réfléchir à la notion de stratégie radicale. « Les disruptions en œuvre sur notre marché nous incitent à penser différemment et à formuler une stratégie radicale » m’a dit récemment un dirigeant. Ma réponse : « tu as raison… à condition d’aborder la notion de radicalité dans son sens étymologique : radix, racine ». Il convient en effet d’éviter deux pièges: penser une transformation en réponse aux évolutions du marché, dans une approche défensive, ou exclusivement en fonction de ses concurrents ; imaginer qu’il faut faire table-rase du passé. Il s’agit au contraire de révéler la singularité de votre entreprise pour mobiliser votre collectif dans le projet d’entreprise qui donnera goût au futur.


Penser singularité

Jim Collins l’a démontré dans son best-seller « Good to Great » : les entreprises qui mettent en œuvre une stratégie simple et qui s’appuie d’abord et surtout sur leur singularité sont performantes. Son constat est fondé sur l’analyse de 11 entreprises qui ont surperformé leur marché. Toutes ces entreprises ont pour point commun un projet d’entreprise qui s’appuie sur leur cercle de performance à trois dimensions : ce dans quoi on peut être le meilleur (et, aussi important, ce dans quoi on ne peut pas l’être), ce qui fait tourner le moteur économique, ce qui passionne le plus (les entreprises excellentes se consacrent aux activités qui les enflamment).

Outre le fait qu’il est toujours plus vertueux de concentrer ses efforts sur ses forces que de travailler ses faiblesses, le succès d’un projet d’entreprise singulier s’explique par son pouvoir de mobilisation. Vos collaborateurs se reconnaissent dans la vision et les valeurs de l'entreprise, ce qui crée une cohésion interne essentielle. Construire sur sa singularité permet d'éviter le piège de donner le sentiment de faire table-rase. En intégrant les expériences passées et les réussites antérieures, l'entreprise capitalise sur son histoire tout en évoluant vers de nouveaux horizons. Cette continuité rassure les parties prenantes, favorise une transition engagée vers la nouvelle stratégie et évite ainsi les résistances au changement. En effet, si le projet d’entreprise explicite la stratégie, il doit surtout préciser les conditions de succès de son exécution : donner confiance dans la capacité à réaliser le projet d’entreprise en l’inscrivant dans l’histoire de l’entreprise et en convoquant les attributs de sa culture.

Le développement d’un storytelling cohérent qui raconte l’œuvre commune dans une perspective historique ajoute au sens trouvé dans l’action et à l’identification personnelle à la réussite de l’entreprise.


Prendre du recul sur la culture d'entreprise permet de révéler cette singularité

Pour révéler votre singularité, je suis convaincu qu’il faut travailler sur la culture d’entreprise :  Comprendre précisément ce que l'entreprise fait de différent, ce qui la distingue aux yeux de ses clients, et ce qui motive profondément ses équipes. Cette introspection révèle les aspects uniques de la culture et permet de les intégrer dans le plan global.

« La culture d'une organisation n'est pas simplement une partie de la stratégie, elle est la stratégie. » Je partage cette conviction de John Kotter pour qui il est évident que la culture n'est pas une composante secondaire, mais le fondement même de la réussite stratégique. En intégrant la culture de manière consciente et stratégique, l'entreprise s'assure que ses actions et sa direction sont en harmonie avec ses valeurs profondes, renforçant ainsi la singularité qui la conduit vers le succès.


La manière de mener l'exercice stratégique doit être emblématique de votre culture d'entreprise

Dans un souci de cohérence et de mobilisation du collectif vers un avenir désirable, l’exercice de construction du projet d’entreprise doit refléter et exprimer la singularité de l’entreprise.

Cela s’opère en deux temps : Partir de la vraie vie et mettre en dialogue les strates de l’entreprise.

La phase d’immersion au cœur de l'organisation, à la rencontre des équipes, des managers et des parties prenantes permet de saisir les nuances de la culture d'entreprise de manière authentique et de garantir une compréhension approfondie des dynamiques internes. En intégrant cette phase terrain, le projet d’entreprise s'ancre dans la réalité quotidienne de l'entreprise, renforçant ainsi sa pertinence et son alignement culturel : vous construisez une stratégie qui sera permise et accélérée par la culture (éviter le fameux « culture eats strategy for breakfast » attribué à Peter Drucker).

Le projet d’entreprise représente par ailleurs une formidable occasion de mettre en dialogue les différentes strates de l'entreprise sur leurs représentations et sur ce qui les unit. Nous proposons de former vos managers à la lecture de leur culture, favorisant ainsi une compréhension commune et partagée. Cette démarche encourage la communication interne, renforce la cohésion organisationnelle et garantit que le projet d’entreprise s'appuie sur une vision collective, intégrant la diversité des perspectives au sein de l'entreprise.

En 2024, osez une stratégie radicale, un projet d’entreprise construite sur les racines de votre entreprise !

Comments


bottom of page